Cibles
Cibles

Nos cibles en matière de durabilité se divisent en deux groupes :

  1. Exploitation directe – activités d'exploitation de nos magasins, centres de distribution et parcs de véhicules sous notre contrôle direct et qui représentent environ 10 à 20 % du bilan carbone cumulatif d'un magasin d'alimentation;
  2. Chaîne d'approvisionnement – impact environnemental de l'approvisionnement, des emballages et du transport des produits que nous vendons, ce qui représente environ 80 à 90 % du bilan carbone cumulatif d'un magasin d'alimentation.

Cibles pour les activités d'exploitation directes

Sobeys a établi le bilan carbone de ses activités d'exploitation directes à l'aide d'un outil mis au point par le secteur canadien de l'épicerie, qui respecte les lignes directrices du Protocole des GES institué conjointement par le World Business Council for Sustainable Development (WBCSD) et le World Resources Institute (WRI) (www.ghgprotocol.org). Cet outil nous permet de déterminer quelles sont nos activités d'exploitation très efficaces, d'utiliser les données obtenues comme repères, de définir des moyens d'améliorer la performance de nos autres installations et d'établir des rapports sur nos progrès. Nous concentrons principalement nos efforts sur la consommation d'énergie, l'utilisation de frigorigène, la gestion des déchets et le recyclage.

Sobeys a quantifié deux objectifs en matière d'environnement qui doivent être atteints d'ici le 31 décembre 2013 :

  1. Réduire de 15 % les émissions de gaz à effet de serre (GES) qui sont mesurées comme suit :

    • Magasins de détail : kilogrammes de CO2e au pied carré
    • Centres de distribution : kilogrammes de CO2e par 100 caisses expédié
    • Parcs de véhicules : kilogrammes de CO2e par 100 kilomètres parcourus

  2. Réduire de 30 % la production totale de déchets. Cet objectif comprend :

    • le détournement des déchets qui sont produits par nos activités d'exploitation directes et qui sont mesurés comme suit :
      • Magasins de détail : kilogrammes de déchets acheminés vers les décharges, au pied carré de superficie des magasins
      • Centres de distribution : kilogrammes de déchets acheminés vers les décharges par 100 caisses expédiées
    • la réduction de 50 % des sacs de plastique distribués aux clients, qui est mesurée par le nombre de sacs de plastique par 1 000 transactions clients;
    • la réduction de 5 % du poids des emballages de produits de marque maison, mesurée par le nombre de kilogrammes de matériel d'emballage pour 1 000 unités de produits vendus.

Limites et étendue

Les cibles pour les activités d'exploitation directes de Sobeys s'appliquent aux magasins, aux centres de distribution et aux parcs de véhicules appartenant à l'entreprise. Les mesures de notre bilan carbone portent sur les émissions de volet 1 et de volet 2.


Année de référence 2008

Sobeys a recueilli plus de quatre années de données sur le bilan carbone et le détournement des déchets par ses magasins, ses centres de distribution et ses bureaux. Une fois prises en compte la volatilité des données d'une année à l'autre et l'amélioration de l'exhaustivité de ces données chaque année, nous avons retenu 2008 comme année de référence.

Les magasins de détail de Sobeys ont produit 84 % des émissions totales de GES pendant l'année de référence 2008. Pour leur part, nos centres de distribution et les parcs de véhicules représentent respectivement 11 % et 5 % de notre bilan carbone national total.


Contribution en pourcentage des secteurs d'exploitation pour l'année de référence (2008) aux émissions de CO2e de la Société

S'établissant respectivement à 64,5 % et à 26,5 %, la consommation d'électricité et les fuites de fluides frigorigènes constituent les principaux éléments du bilan carbone des magasins de détail pendant notre année de référence. La portion du bilan carbone attribuée à la consommation d'électricité est déterminée par la source d'énergie utilisée dans chaque province pour produire l'électricité. Au Québec, l'énergie produite par les centrales hydroélectriques est très « propre » et le bilan carbone est faible, tandis que les provinces où l'énergie est produite en plus grande proportion par les centrales thermiques au charbon ont un bilan carbone ou « facteur d'émission » beaucoup plus élevé. Par conséquent, les économies d'électricité sont un excellent moyen de réduire nos coûts, mais dans certaines provinces, elles ont aussi un impact beaucoup plus grand sur la réduction du bilan carbone qui nous est attribuable que dans d'autres.


Contribution en pourcentage des magasins aux émissions de CO2e, selon la source, pour l'année de référence 2008

Périodes utilisées pour mesurer nos progrès

Les périodes utilisées pour mesurer nos progrès sont les suivantes :

Dans le présent rapport sur la durabilité, nos progrès sont présentés en comparant les résultats de nos paramètres fondés sur l'intensité pour l'exercice financier 2011, c'est-à-dire de la période comprise entre mai 2010 et mai 2011, à nos données de référence de 2008 et à nos objectifs de 2013.